L’Economie
Sociale
et Solidaire
en France

Vous êtes préoccupés
par les conséquences sociales
et environnementales du modèle de développement actuel ?
L’économie sociale
constitue une alternative.

 

L’Économie Sociale et Solidaire est une économie dont la finalité sociale dépasse la finalité économique.

L’entreprise va utiliser ses bénéfices au service d’une cause. Son objectif premier n’est pas lucratif.

Elles portent un projet collectif le plus souvent à finalité sociale et/ou environnementale.

Ce sont des sociétés de personnes et non de capitaux, qui ont un fonctionnement collectif et démocratique et qui privilégient le territoire local.
Ces entreprises se distinguent aujourd’hui principalement par leur forme juridique (associations, coopératives, mutuelles, fondations, …), mais aussi par les valeurs de l’ESS qu’elles respectent.

Elles mettent en pratique une ou plusieurs des valeurs fédératrices (1) de l’économie sociale et solidaire :

  • Les hommes et les femmes sont au cœur de l’économie et en constituent la finalité : la personne et l’objet social priment sur le capital,
  • L’adhésion aux projets et aux structures est ouverte et volontaire,
  • La gestion est démocratique : élection des dirigeants, une personne une voix (et non une action une voix), mise en place d’instances collectives de décision,
  • La répartition des profits est très règlementée : constitution de fonds propres impartageables, la majeure partie des excédents est non redistribuable,
  • La gestion est autonome et indépendante des pouvoirs publics, mais la coopération avec les pouvoirs publics y est développée,
  • Les principes de solidarité et de responsabilité guident la mise en place des actions.

L’économie sociale et solidaire assume aussi des missions de service public que l’Etat n’est pas en capacité d’exercer ou dans des conditions moins efficaces et favorables aux personnes.

(1) merci au CNCRESS

L’économie sociale et solidaire (ESS) est très diverse et sa définition fluctuante car on y trouve aussi bien des entreprises leader dans l’économie de marché que des associations de taille très variable.

À titre d’exemple font partie de l’ESS :

  • un assureur comme la MACIF ;
  • une association internationale comme Emmaüs ;
  • le magasin BioCoop près de chez vous ;
  • l’association sportive du coin qui s’occupe gratuitement de vos enfants ;
  • une banque comme le Crédit Coopératif ;
  • une entreprise du bâtiment rassemblant 60 artisans sous forme de coopérative ;
  • le groupe Up (anciennement Chèque Déjeuner), n°3 mondial du secteur.

 

Les temps changent. Nos besoins évoluent. De nouvelles attentes se font réalité. Des mutations globales sont désormais nécessaires.

De nouvelles valeurs sont en train d’émerger. Elles nous parlent d’échange et de partage de ressources.
Elles remettent l’humain au centre des décisions. Elles privilégient l’éthique et le bien commun. Elles donnent du sens à notre quotidien.

L’Économie Sociale et Solidaire n’est pas une idéologie, elle est une logique.
Elle répond à des besoins grandissants dans une société en pleine mutation qui doit repenser son modèle économique.
L’ESS répond de manière audacieuse et globale à ce mouvement inéluctable qui ouvre désormais de nouveaux horizons.

Vous pouvez désormais mettre des actes sur vos pensées, vous mobiliser et rejoindre les milliers de personnes qui s’engagent aujourd’hui
dans des projets porteurs de sens dans tous les domaines.

< Précédent
tokster-partenaire-salon-durable-ma-planete-mieux-paris

tokster.com

Suivant >
oolution-exposant-salon-durable-ma-planete-mieux-paris

oOlution soins bio